La guerre de Sathonix

Aller en bas

La guerre de Sathonix

Message  baron.zero le Ven 17 Juin - 14:56

Pour faire face à l'attaque du Couvent Stigmatus, le plan de guerre Impérial, Plan 69, prévoyait une offensive à outrance dans la région Darrak Minorus et dans le secteur de Vondal. Les impériaux craignaient que leur infanterie, uniquement entraînée dans l'optique d'une offensive, ne soit pas capable de résister sur la défensive à une armée de renégats considérée comme plus compétente. Les impériaux se ruèrent donc en avant sans se soucier des pertes et sans considération pour la puissance d'arrêt des armes à feu de l'époque comme les bolters lourds
beaucoup d'officiers de la garde estimèrent qu'il était chic de monter à l'assaut en gants blancs...

S'ils avaient renforcé leurs défenses, la garde impériale aurait pu arrêter les chaotiques sur la ligne bunker 135.
Au lieu de quoi, les armées qu'ils lancèrent sur Darrak Minorus furent facilement repoussées. Lors d'une attaque plus au nord, les gardes furent encore nettement battus. Durant la bataille des frontières, les gardes déplorèrent 300.000 pertes. Dix pour cent de leurs officiers tombèrent au combat et durent être remplacés par des hommes issus du rang.

Attaquée dès les premiers jours de l'été, la ruche Akmenos tomba en deux jours. Des marines du chaos s'infiltrèrent entre les forts qui, pilonnés par l'artillerie lourde, tombèrent l'un après l'autre. Le fort de Iados, malgré une vaillante résistance, fut mis en pièce par des obus trop puissants pour lui.

Arrêtés 96 heures par les fortifications d'Akmenos, les marines retinrent la leçon. L'artillerie lourde fut rapidement mise en oeuvre contre les forts de Morthos qui, attaqués par près de 90.000 mutants, tombèrent rapidement. Vers le milieu de l'été, les gardes impériaux avaient évacués la tête de pont d'Akta, au carrefour des routes de Nedda et de Corrin, passage obligé pour le contournement de Morthos.

Enragés par la résistance qu'ils rencontraient, les adorateurs de dieux sombres mirent la ville à sac et offrirent la population en offrande à leurs dieux.
L'armée impériale recula en bon ordre devant le rouleau compresseur chaotique, d'abord vers la place forte d'Imméral, puis vers les côtes de la mer au nord.

Un moment arrêtés à Haelen, puis à Aerskot, l'armée chaotique pénétra dans la capitale, Balasar, évacuée par le gouverneur planétaire au milieu de l'été.

Enfin conscients du danger d'encerclement, les impériaux lancèrent leurs troupes au nord. De violents combats eurent lieu à Tmolus et les marines du chaos exercèrent de terribles représailles contre la population civile de la ville; la ville fut mise à sac et en grande partie incendiée.
Les armées du chaos fondirent sur Samos en suivant le cours de la Serpentine. Les impériaux résistèrent quelques temps dans le centre-ville. Persuadés d'avoir à faire à des snipers, les adorateurs du chaos progressèrent en utilisant des civils pour former des boucliers humains. Ici aussi, des destructions importantes furent effectuées. Menacés d'encerclement par des forces supérieures, la garde dut décrocher vers l'ouest.

Au final, la bataille de Samos constituait une nouvelle défaite pour les impériaux.

La bataille d'Hellion

Le corps expéditionnaire Death Krieg, fraîchement débarqué, était à présent tout entier en campagne. Après un regroupement effectué dans la région des ruines d'Akmenos, les Death Krieg prirent position à Hellion et s'y retranchèrent dans l'attente de l'arrivée des chaotiques.

La position à défendre bordait le canal au nord-est de la ruche. Le canal ne constituait pas un réel obstacle à l'avance adverse car de nombreux ponts le traversaient.
90.000 mutants se ruèrent sur les 30.000 Death Krieg; l'attaque du chaos se concentra sur le pont de Imyr.
Après un bombardement intense mais trop bref, les forces du chaos attaquèrent de front en formations serrées.
Le feu des Death Krieg fut si précis que les mutants le prirent pour des tirs de canons d'assaut. Dans leur absurde formation, les monstres aberrants subirent de lourdes pertes. Les fortes attaques des envahisseurs furent contenues par une défense impériale très vigoureuse. Bien retranchés et peu visibles, les Death Krieg ouvraient un feu meurtrier sur les vagues d'assaut, infligeant des pertes de plus en plus lourdes aux mutants.

Finalement, sous la pression d'une attaque prolongée, les forces impériales firent retraite sur de nouvelles positions situées plus au sud.

Dans la soirée, une nouvelle ligne de défense avait été constituée. Les mutants, épuisés, n'avaient pas réussi à forcer le passage du canal.
Ce résultat sans conclusion caractérisa la bataille d'Hellion.
Dans la soirée, les Death Krieg apprirent que la 5ème Armée Cadienne rompait le combat à droite de ses positions et entamait la retraite. Ils furent dès lors contrainte de reculer à leur tour.
Les hommes de troupe vécurent très mal cette retraite. Ils considéraient Hellion comme une victoire et ignoraient tout de la concentration menaçante de forces du chaos supérieures.

Des résultats mitigés:

Lors de la bataille d'Hellion, la 1ère Armée du Couvent Stigmatus avait été retenue toute une journée au prix de 1.600 pertes impériales. Les pertes des mutants ne furent pas chiffrées avec précision mais furent très supérieures, probablement de l'ordre de 7.000 à 10.000 tués et blessés.

Premier engagement Death Krieg de la guerre, la bataille d'Hellion ne fut ni une victoire ni une défaite, mais une action retardatrice qui atteignit son but. La guerre de Sathonix ne faisait que commencer.
avatar
baron.zero
Porte-Peste

Messages : 21
Date d'inscription : 17/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum